L’assurance habitation est-elle obligatoire ?

Songez-vous maintenant à faire bâtir votre maison neuve ? Souhaiterez-vous par la suite vous assurer de la valeur de cette dernière ainsi que son contenu ?  Le cas échéant, pourquoi ne pas souscrire à une assurance habitation obligatoire ? Découvrez ci-après quelques informations pertinentes à savoir afin d’exécuter cette opération.

L’assurance d’habitation en long, en large et en travers

Êtes-vous locataire ou propriétaire ? L’assurance habitation est moyen d’assurer la valeur de votre maison et même de son contenu, en tenant compte de votre responsabilité en cas de dégâts matériels causés à autrui. Cette catégorie d’assurance habitation obligatoire a pour objectif d’indemniser les personnes sinistrées durant l’occupation d’un logement.

Pourquoi s’assurer ? La réponse est claire. Que vous ayez obtenu ou louiez une maison ou un appartement, vous êtes en en effet exposés à de nombreux risques à savoir : le débordement d’eau, une vitre brisée, voire un sinistre…Des désastres peuvent se produire à n’importe qui, à n’importe quel moment et même à n’importe quel endroit (même dans la maison), bien qu’il soit possible de minimiser les menaces.

Pourquoi est-il indispensable d’assurer son habitation ?

Pour celles et ceux qui auraient l’idée de ne pas assurer un logement, sachez que vos biens personnels ainsi que vos biens immobiliers, mais également les occupants de l’appartement ne seront pas protégés en cas de danger (dégâts des eaux, dommages à un tiers, dommages électriques…). Comme le propriétaire n’est pas dans le besoin d’assurer son appartement, un locataire devra signer un contrat d’assurance habitation obligatoire. Il sera lié au bail. Il est essentiel de connaître que la résiliation d’un contrat d’assurance logement est une raison d’exclusion qui vient d’un propriétaire.

Pourquoi un assureur peut résilier un contrat d’assurance habitation ?

Manquement des clauses, nombre de sinistres hautement élevé, défaut de remboursement qui apparaissent dans le contrat… Votre assureur est autorisé à résilier instantanément votre assurance habitation obligatoire sans tenir compte des termes de votre bail. De nombreux motifs de rupture sont acceptables pour ne parler que quelques-uns. Vous n’avez probablement pas payé votre quote-part ou votre prime. Il est possible que vous ayez résisté face aux incendies  même si vous n’êtes pas du tout fautif. Aussi, si vous avez envoyé des dossiers incorrects ou effectué une fausse déclaration, l’assureur peut mettre fin au contrat de logement. Toujours pire, si vous avez envoyé toutes les informations en modifiant votre profil (modification de vos données d’adresse, mariage, enfants). Par ailleurs, un manquement exceptionnel concernant les stipulations d’un contrat est aussi une raison supplémentaire. Finalement, ledit contrat peut être résolu en cas de décès ou cession d’un bien immobilier.

Comment choisir son assurance automobile pour son véhicule ?
Top 5 des assurances adaptées aux entreprises