Quelles sont les garanties en cas de perte ou vol d’une carte bancaire ?

Depuis des décennies, la carte bancaire fait partie des outils indispensables pour faciliter notre quotidien. En mettant en place un système de cotisation annuelle, les établissements financiers intègrent la carte dans un pack incluant généralement des services d’assurance, dont celle liée à la perte ou le vol.

Carte bancaire : une large gamme de garanties incluses

Différents types d’assurance peuvent être associés aux cotisations sur les cartes bancaires. Les établissements intègrent aussi à leurs offres des services d’assistance. Les garanties les plus courantes sont celles liées au vol et perte d’une carte bancaire. Cependant, l’étendue de la couverture peut varier considérablement. Plus l’offre monte en gamme, plus l’assurance sera complète. Vos besoins seront fonction de votre profil. Par exemple, si vous voyagez souvent à l’étranger, vous aurez probablement besoin d’inclure à votre pack une prestation d’assurance voyage. Les banques en ligne proposent également des offres très attrayantes, notamment au niveau des tarifs.

Perte ou vol de carte de crédit : conditions de remboursement

La plupart des banques incluent dans leurs garanties le remboursement lié à certaines transactions frauduleuses après le vol et perte d’une carte bancaire. Toutefois, cette rétribution se fait sous certaines conditions établies au préalable. En premier lieu, vous devrez prouver l’absence de toute négligence de votre part. Concrètement, dès lors que vous constatez que votre carte de crédit n’est plus en votre possession, vous devrez signaler votre banque. D’autre part, vous devrez démontrer que vous êtes victime de fraudes. Cela ne paraît pas toujours évident, sauf si la carte a par exemple été utilisée par quelqu’un dans un pays étranger. Chaque établissement bancaire propose des plafonds de remboursement différents.

Carte bancaire perdue ou volée : les procédures à suivre

Dans le cas de vol et perte d’une carte bancaire, la première étape consiste à faire opposition. Vous pouvez le faire par téléphone, soit en appelant le numéro dédié communiqué par votre banque, soit via un service interbancaire d’opposition. Cette procédure permet de bloquer immédiatement toute transaction effectuée avec votre carte. En même temps, cela vous garantit la possibilité de contester tout prélèvement de somme sur votre compte après la date d’opposition. En revanche, cette action n’est pas réversible : votre carte ne sera plus valable, même si vous la retrouvez après coup. Pensez aussi à examiner votre contrat bancaire : dans certains cas, la banque exige que vous la préveniez en vous rendant à un guichet ou en envoyant une lettre recommandée.

Qu’est ce que l’assurance vie ?
Quelles sont les solutions bancaires pour assurer sa retraite ?